FONDATION LUMIERE : UNE PLATEFORME DE RECHERCHE EN IMAGERIE ANTÉNATALE


fondation_lumiere
Parce que l’Homme que nous serons se construit dès les premiers mois in utero, il devient aujourd’hui essentiel de développer des outils pour voir, examiner et même soigner le fœtus. Au cours des neuf mois de la grossesse, se créent les fondations de ce que sera notre vie future, avec un impact important sur notre santé d’enfant et d’adulte. C’est aussi au cours de ces premières semaines ou mois que peuvent apparaître certaines maladies, dont le retentissement peut perdurer tout au long de la vie et générer des handicaps permanents et sévères. Depuis quelques années, les progrès de la médecine fœtale et de l’imagerie, ont permis des avancées décisives. L’utilisation de techniques modernes d’imagerie est indispensable pour poursuivre ces progrès, car elles sont essentielles pour permettre aux médecins en charge du fœtus, d’approcher leur patient.

Aux cotés de l’échographie, l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) est une technique qui a connu un important développement ces dernières années. Elle est sans risque pour les femmes et leurs bébés et fournit des informations sur la grossesse qui seraient totalement inaccessibles par la seule échographie. Il est maintenant possible, de comprendre et d’étudier le fonctionnement du placenta, moteur du développement foetal, et ainsi de mieux déchiffrer les mécanismes d’apparition des troubles de la croissance du fœtus qui, des décennies plus tard, sont responsables d’une augmentation du risque de diabète ou de maladies cardio-vasculaires ! Il est aussi possible d’identifier certaines maladies ou malformations dès les premières semaines de développement et ainsi de mettre en place précocement des stratégies médicales efficaces, qui éviteront l’apparition ou l’aggravation de lésions parfois irréversibles. Anticiper et organiser la naissance des enfants dont on a pu identifier, surveiller et traiter la pathologie dès le stade fœtal, a ainsi des conséquences très favorables en termes de pronostic. A ce jour, certaines anomalies demeurent méconnues avant la naissance, ce qui peut retarder leur prise en charge et altérer leur pronostic. L’IRM peut également prédire des troubles du développement psychomoteur et permettre, dès la naissance, de mettre en place des prises en charges pour éviter l’apparition d’un handicap.